Qualité Et Usages Des Sols Urbains: Points De Vigilance

0
33

En conclusion, les différentes orienta- tions examinées dans cette synthèse doivent être étudiées en intégrant l’en- semble des composantes de la qualité des sols et plus largement de l‘environ- nement urbain (eau d’arrosage, retom- bées atmosphériques).

Chloé Besnard (Université Nantes), Philippe Branchu (CEREMA), Ronald Charvet (Ville de Paris), Francis Douay (ISA Lille), Thierry Lebeau (Université Nantes), Gaëtan Lefebvre (CEREMA), Cécile Le Guern (BRGM), Aurélie Pelfrêne (ISA Lille), Elisabeth Rémy (INRA-Agro ParisTech).
Ce guide est financé dans le cadre du projet POLLUSOLS soutenu par la Région Pays de la Loire

Excerpt:

Ce document a pour objectif de sensibiliser les jardiniers, les gestionnaires et les collectivités sur la contamination potentielle des sols urbains et périurbains afin de mieux orienter leurs usages. Cette synthèse est fondée sur des retours d’expériences associant des acteurs de la re- cherche, des collectivités et du monde associatif. Il s’agit d’une expertise scientifique et technique menée en toute indépendance par les membres du Groupe de travail « Risques liés aux jardins collectifs et privatifs urbains ».

Introduction:

Alors que jusqu’à récemment les sols en milieu urbain étaient considérés principalement pour leurs fonctions de supports de constructions, on assiste aujourd’hui à un changement de para- digme. Des aménagements et usages se développent, prenant en considéra- tion de nouveaux services rendus par les sols (support de biodiversité, infiltra- tion et filtration des eaux pluviales…). Ils intègrent en particulier une part crois- sante de végétalisation et de cultures alimentaires. Dans ce cadre, les jardins collectifs se multiplient pour accueil- lir de nouveaux usagers désireux de produire eux-mêmes des légumes et fruits de qualité. Les citadins, gestion- naires et aménageurs ont rarement des connaissances sur le sol urbain et ses spécificités. Or, les sols urbains et pé- ri-urbains sont des milieux complexes, souvent très hétérogènes, qui peuvent, de par leur histoire et/ou leur environnement passé et actuel, présenter une qualité agronomique parfois médiocre. De plus, ils peuvent être le réceptacle de déchets et de contaminants variés. Il est donc nécessaire de vérifier la com- patibilité entre la qualité chimique de ces sols et ces nouveaux usages. Ceci répond en outre aux préoccupations croissantes des collectivités territoriales et des citoyens vis-à-vis des interac- tions possibles entre environnement et santé.

Ce document s’intéresse à l’aména- gement de parcelles en jardins et aux parcelles déjà exploitées pour un usage alimentaire ou récréatif. Il vise ainsi à sensibiliser les collectivités, les usa- gers, les jardiniers, les aménageurs et les gestionnaires sur les contaminations potentiellement présentes dans les sols urbains et péri-urbains, lesquelles sont susceptibles de présenter des risques pour la santé humaine.

Read the complete article here.

Source link